Vous recevez une proposition qui ne semble pas des moins intéressantes, celle d’une fusion d’entreprise. Grand homme d’affaires ou jeune entrepreneur, il est normal que l’indécision vous gagne. Une telle proposition semble être une chance incroyable mais d’un autre côté, une dangereuse lancée. Sachez exactement sur quel terrain vous souhaitez vous avancer avant de prendre une décision définitive.

Que signifie exactement une fusion d’entreprise ?

Réfléchissez à tête posée et reprenez tout depuis le début. En quoi consiste exactement cette proposition ? Pour une entreprise, une fusion consiste à unir les patrimoines d’une société à une ou plusieurs autres. Cela débouche à la constitution d’une nouvelle entreprise. Sous certains angles, la fusion d’entreprise se rapproche en quelque sortes d’une vente de bien ou d’une cession de contrôle car la transmission du patrimoine peut être partielle ou globale. Si vous vous aventurez sur l’acceptation de la fusion, renseignez-vous bien concernant son type. Pour éviter toute déception, soyez certain pour quel type de fusion vous avez donné votre accord : fusion absorption ou apport de titre ou encore apport partiel d’actif.

Ce qui risque gagne vraiment ou est-ce un mythe ?

Nombreuses sont les personnes qui vous poussent à vous lancer, aussi nombreuses que celles qui vous en dissuadent. La fusion d’entreprise peut être motivée pour plus d’une raison, accélération de croissance de l’autre partie ou pour vous sauver de la faillite. Qui sait exactement à part vous ? Prenez la bonne décision en connaissance de cause. S’il s’agit d’une fusion absorption, il faut savoir que dans la plupart des cas, le projet place le dirigeant de l’entreprise absorbée à un poste d’administrateur pour la société absorbante. Ce n’est pas nécessaire de préciser que suite à cela, les qualités de dirigeants en prennent un mauvais coup. En ce qui concerne les salariés, au premier abord, rien ne semble les affectés qu’il s’agit des salariés de la société absorbante ou absorbée. Le statut de chacun d’entre eux est souvent maintenu dont les postes, leurs anciennetés, etc. Cependant, des renvois directs sous forme de licenciement peuvent avoir lieu au bout de quelques temps comme dans toute entreprise. Les impacts que l’on retient des autres types de fusion ne sont pas si différentes de celles qui sont citées précédemment. Dans le pire des cas, une éventuelle faillite de l’entreprise n’est pas à écarter.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *