Avez-vous déjà entendu parler du travail collaboratif ? Votre entreprise pourrait même cultiver ce mode de travail sans que vous le sachiez. Pour en avoir le cœur net, revoyons ici la définition du travail collaboratif. Ce concept basé sur l’intelligence collective, autrement dit des collaborateurs, s’appuie sur le fait de mutualiser les savoirs et les savoir-faire dans le but de mener à bien un projet commun.

La mise en place du travail collaboratif

Le travail collaboratif n’est pas le fruit du hasard, il doit être mis en place de la bonne manière, et cela requiert du temps, mais surtout de la réflexion. Certains prérequis doivent être respectés pour que le travail collaboratif soit efficace. Chaque collaborateur concerné doit élargir son périmètre d’action. Il faut que tous s’alignent ensemble pour que l’objectif défini soit atteint. Pour parvenir à une telle cohésion, il faut que chacun soit ouvert à la communication, une communication permanente et qui bâtit toute l’équipe. Il est également primordial que tous puissent faire un suivi régulier de l’action collective. Au fur et à mesure de l’avancée du projet, chacun doit avoir accès aux informations s’y rapportant, afin d’en connaître l’évolution, les étapes réalisées et ce qu’il reste à faire. Ceci est capital, car cela permet aux collaborateurs de ne pas disperser leurs efforts, puisqu’ils savent exactement où en sont les choses. De plus, une telle transparence rassure les parties prenantes et les encourage dans leur tâche respective.

Ce qui compte le plus dans le travail collaboratif

Pour que le travail collaboratif atteigne son but, le plus important n’est pas le statut d’untel ou le titre d’un autre. Peu importe qu’un collaborateur soit directeur de département ou chef comptable. Tout cela n’a pas de poids en travail collaboratif, ce qui compte le plus, ce sont les compétences et aptitudes de chacun, c’est aussi la pertinence du collaborateur en tant qu’individu. Le mérite de chacun a aussi sa place.

Le travail collaboratif bouleverse les usages

En travail collaboratif, chacun est invité à proposer des idées, à faire des suggestions qui ne se rapportent pas forcément à son champ de compétences. Ainsi, qu’un collaborateur soit dans la branche marketing, production, approvisionnement, relations publiques ou autres, il peut partager ses connaissances à l’équipe pour faire avancer un projet. Ce qu’on appelle émulation créative découle de ces idées tous azimuts. Mais pour que tout cela puisse se concrétiser, il faut revoir les espaces de travail et éventuellement, les réorganiser. Si nécessaire, il faut transformer les lieux en open space pour favoriser les échanges entre les collaborateurs et la proximité de tous. Il est tout aussi avantageux de créer des lieux de rencontres tels que les salles de repos et les petits salons incitant à la discussion et au partage d’idées. Cet environnement convivial est utile en travail collaboratif.

Catégories : ConseilsEmploi

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *